12.9.10

Hommage à Franquin.

Quand j'étais gamin, de temps en temps il m'arrivait de voir des bds du maître Franquin. J'étais frappé par la qualité et le dynamisme de son dessin. À vrai dire, c'est lui qui m'a fait avoir envie d'apprendre à dessiner des voitures. Éxistantes où inventées, les bagnoles de Franquin étaient magnifiques, mais celles qu'il inventait, comme toutes les autres machines, avaient d'ailleurs la particularité de nous faire rêver.
Plusieurs ans plus tard, j'ai fait de la bd mon métier aussi, et un jour je me suis rendu compte que publier au journal de Spirou, le même du grand André Franquin, n'était plus une fantasie d'enfant.
Maintenant, pour le spécial Auto du journal, le directeur, Frédéric Niffle, m'a démandé de faire la couverture, et j'ai trouvé l'occassion de rendre un humble et sincère hommage à l'un de mes plus admirés maîtres.
J'ai eu l'audace d'imaginer un modèle actuel de la saga des Turbot, et le faire l'honneur de compartir stand avec ceux de Franquin. Voici le resultat:
Merci, Frédéric.
Et un grand merci, Franquin.

Follow by Email